« Previous PageNext Page »

Le projet High Frequency Active Auroral Research Program, abrégé en HAARP, est un programme américain à la fois scientifique, civil et militaire de recherche sur l’ionosphère. Il est dirigé conjointement par l’armée de l’air et la marine des États-Unis d’Amérique et par l’Université de l’Alaska.
L’installation HAARP utilise notamment la technologie IRI (ionospheric research instrument) permettant de modifier localement la ionosphère, par excitation via des ondes haute fréquence (HF), et ainsi d’étudier les modifications sur les communications longues distances.
Au XXIe siècle, la puissance installée est de 960 kW (la puissance finale prévue est 3.6MW) avec une ERP (puissance iradiée) de 84 dbW en utilisant actuellement 48 antennes du type dipôle. La gamme de fréquence utilisable est de 2,8 à 10 MHz. Deux des fréquences utilisées sont 3,99 MHz et 6,99 MHz.

Emplacement :

Le site d’investigation est près de Gakona, Alaska (lat. 62.23° Nord, long 145.09° Ouest). Une aire importante de 180 antennes est en cours d’installation à un coût initial de 30 millions de dollars afin de faire une table de transmetteurs en phase, nommé IRI. HAARP est le 3ème site de recherche ionosphérique des États-Unis, les autres étant dans les environs de l’observatoire d’Arecibo à Porto Rico, et proche de Fairbanks en Alaska, la station HIPAS. La station de recherche Européenne EISCAT avec un puissance de 1000 MW (ERP) est située près de Tromsø, en Norvège. Une station similaire se trouve en Russie près de Nijni-Novgorod, avec une puissance de 190 MW, il s’agit de la station Sura.

Objectifs de ces installations de rechercheSelon le site web dédié à ce programme, cette installation a pour objectif d’étudier les propriétés de l’ionosphère. Plus particulièrement, elle permet d’étudier comment les perturbations de cette couche de l’atmosphère par les orages magnétiques affectent les communications radio mondiales, les systèmes de navigation par satellite ainsi que les réseaux de transport d’électricité sur de longues distances.
Avec ces installations, les chercheurs « tentent aussi de produire de petits changements temporaires sur une région limitée, directement au-dessus du site d’investigation, qui, en aucun cas, ne peut être comparable aux phénomènes globaux provoqués par les perturbations solaires. Les instruments, d’une sensibilité extraordinaire, installés à l’observatoire HAARP permettent de faire des corrélations détaillées à partir des effets limités ainsi produits, permettant une meilleure compréhension de la façon dont l’ionosphère répond à une grande variété de phénomènes naturels.
Le projet HAARP est l’un des dossiers favoris des adeptes de la théorie du complot. Une rapide recherche sur le web permet de constater, sur les sites dédiés à mettre à jour diverses « conspirations », que d’autres intentions sont prêtées à ce projet. Sa capacité d’influencer l’ionosphère serait beaucoup plus importante qu’officiellement admise. Ces 180 antennes (selon le site officiel qui parle de 48 en 2003 et de 180 dans le futur) permettraient un jour de faire des recherches pour pouvoir modifier la météorologie, interrompre toute forme de communication hertzienne, détruire ou détourner avions et missiles et finalement, influencer les comportements humains, tout cela via des actions sur l’ionosphère. Les principaux arguments à cet effet sont l’implication du ministère de la défense des États-Unis dans le projet, le manque d’explications précises sur l’utilité d’une telle installation et les doutes émis par plusieurs scientifiques internationaux.
Haarp et aurores boréales

D’après le site FuturaSciences, le projet Haarp aurait déjà permis de créer une micro aurore boréale artificielle en 2005.

Un spécialiste danois en nano-chimie (1), vient de publier un article scientifique démontrant la présence d’explosifs dans les décombres du World Trade Center (2). De l’autre coté de l’Atlantique, John Farmer, l’ancien conseiller juridique de la Commission sur le 9/11 a affirmé en prélude à la sortie de son livre qu’« à un certain niveau du gouvernement, (…) il y a eu un accord pour ne pas dire la vérité sur ce qui est arrivé » (3) .

Ces deux informations ne seront probablement pas transmises par les médias français. Dans notre pays, remettre en question la version officielle du 11 septembre n’est plus permis, sans doute parce que beaucoup ont dit n’importe quoi sur la question. Pour que les choses soient claires, La Télé Libre ne croit pas aux théories du complot. La Télé Libre ne « croit » pas tout court. La Télé Libre cherche à informer, et comme beaucoup dans le monde, elle doute que toute la vérité sur les attentats soit consignée dans le document The 9-11 Commission Report (rapport de la commission sur les attentats du 11/09/01).

Un sondage New-York Times-CBS révélait déjà en 2006 que seuls 16% des américains croyaient dans la version officielle…

Niels H. Harrit est professeur de chimie à l’université de Copenhague au Danemark. Dans un article publié le vendredi 3 avril dans The Open Chemical Physics Journal, il décrit la présence de résidus actifs d’un explosif appelé nano-thermite dans des poussières issues du WTC. Cet article, écrit en collaboration avec huit chercheurs, représente 18 mois de travail. Les conclusions sont troublantes. Une grande quantité de cet explosif, entre 10 et 100 tonnes, était semble-t-il présente, répartie dans les tours 1, 2 et 7 du World Trade Center, avant les attaques. Pour le Dr. Harrit et ses collaborateurs, seule l’utilisation de cet explosif peut être à l’origine des effondrements successifs et non les impacts des deux avions détournés par les pirates de l’air. Les éléments découverts par Niels H. Harrit et ses collègues ne figurent pas dans le rapport de la Commission sur les attentats du 11/09. L’article intitulé « Active Thermitic Material Discovered in Dust from the 9/11 World Trade Center Catastrophe » a été publié il y a un peu plus de deux semaines, et n’a donc pas encore fait grand bruit. L’article scientifique est disponible dans son intégralité ici : http://www.bentham.org/open/tocpj/openaccess2.htm

Depuis plusieurs années, ce n’est pas tant les évènements du 11 septembre qui portent à débat que la version officielle de ces évènements. Consignée par une Commission dans un rapport de près 600 pages, aujourd’hui également disponibles en bande dessinée, cette version officielle est contestée par les membres du 9/11 Truth Movement à travers le monde. Leur nombre grandi de jour en jour et  des associations de spécialiste (ingénieurs, architectes, pilotes, vétérans, pompiers, hommes politiques, avocats, etc .) en faveur d’une nouvelle investigation voient régulièrement le jour. Si cet ensemble de personnes met en doute la véracité des faits décrits dans le rapport officiel, ce sont aujourd’hui certains membres de la commission qui en critiquent le travail et les résultats.

C’est le cas de John Farmer, l’ancien conseiller juridique de la Commission sur le 11/09. Il a annoncé la sortie de son livre The Ground Truth: The Story Behind America’s Defense, on 9/11 (La vérité bâillonnée : L’intrigue du 11/9 derrière la défense de l’Amérique) à paraître le 12 mai au États-Unis. Dans ce livre, il ne sera pas question de chercher ou de trouver de nouveaux coupables ou responsables. Il ne sera donc pas non plus question d’alimenter une quelconque théorie du complot. Il s’agit de faits. John Farmer part d’un constat : « A un certain niveau du gouvernement, à un moment (…) il y a eu un accord pour ne pas dire la vérité sur ce qui est arrivé. » Pour lui, certains organismes gouvernementaux n’ont pas tout dit ou ont carrément menti. C’est le cas par exemple du NORAD (North American Aerospace Defense Command) dont la mission est la surveillance de l’espace aérien nord-américain. Cet organisme n’avait pas, à l’époque de l’enquête, mis toutes les informations dont il disposait à la disposition des enquêteurs. M. Farmer estime que les travaux sont donc biaisés et servent à établir une fausse impression de vérité. Ces commentaires émanant d’un proche conseiller de la Commission, il est difficile de ne pas en tenir compte lorsque l’on se penche sur la véracité des thèses que contient le document final.

En France, l’association reopen911.fr, fer de lance du mouvement pour la vérité sur le 11/9 continue de se mobiliser. Elle est parvenue à organiser la distribution du film “Loose Change Final Cut” en version française. Le DVD du film est distribué chez les marchands de journaux de l’hexagone avec le Hors Série numéro 5 du magazine Les Grands Mystères de l’Histoire. Le documentaire qui déchaîne les passions depuis sa première version qui date d’avril 2005 est aujourd’hui en vente dans sa dernière mouture. Toujours autant de questions, toujours aussi peu de réponses, et toujours ce doute qui gagne les spectateurs tout au long des 2h10 de ce film qui ne demande qu’une chose : une nouvelle enquête pour que la vérité soit établie.

Sans cette enquête, les “conspirationnistes” de tout poil pourront prospérer en propageant ce qu’ils présentent comme des certitudes.

Source: Antoine Sanchez pour LaTéléLibre.fr

Les liens/références et le gras sur certains passages de l’article ont été ajoutés par ReOpenNews


Références :

(1) Intervention du professeur Niels H. Harrit sur la télévision danoise

(2) Une nouvelle étude scientifique confirme la présence de thermite dans la poussière du WTC

(3) Un avocat de la Commission sur le 11 septembre déclare : le gouvernement a accepté de mentir

Banques : le mensonge de la crise financière

Si vous croyez encore que les gouvernements veulent vous protéger, ne perdez jamais à l’esprit que c’est pas la peur que l’on obtient l’acceptation en masse d’un changement radical de société sans l’accord du peuple. La crise serait-elle en fait un prétexte pour mettre en place un nouvel Ordre dont on entend parler depuis plusieurs décennies déjà, un projet de long terme ? Pourtant n’est-ce pas la crise qui date de quelques mois qui devrait-être la cause de ce changement radical ?  Non, on vous dira simplement que la crise ne leur à pas laisser le choix qu’il fallait agir, quitte à prendre un tournant radical, vers un système encore plus autoritaire, alors que ce projet est préparé de longue date. Cette vidéo ne vous laissera j’en suis sûre pas indifférent.

L’histoire des Choses PARTIE 1/3

L’histoire des Choses PARTIE 2/3

L’Histoire des Choses PARTIE 3/3

Une mise en bouche sur ce qui se passe réellement derrière les coulisses du pouvoir américain dans leur politique étrangère/pétrolière au proche et moyen orient, lors d’une émission télévisée de France 3 “Ce Soir Ou Jamais”

Avec notamment les invités suivants :

Avec: Robert Baer (Ancien Chef De La Cia)
Michel Collon (Journaliste)
Henry Laurens (Historien)
Gilles-William Goldnadel (préside l’association France-Israël)

Une vidéo pleine d’enseignements…

Illuminatis: Anges ou Démons Partie 1

Illuminatis: Anges ou Démons Partie 2

La crise financière a ses explications rationnelles, en s’y penchant bien voici les véritable raisons de la réforme nécessaire du système bancaire international. On peut également observer que les élites bancaires ont fait leur buisiness sur l’endettement des peuples et des Etats en prêtant de l’Argent qui n’existe pas. La dette des gouvernements, des entreprises et des ménages a atteint des proportions astronomiques et gonfle démesurément de jour en jour et la crise systémique financière actuelle prend toutes ces proportions au fur et à mesure que l’endettement progresse inexorablement.

D’ou vient tout cet argent ?
Comment peut-il y avoir tant d’argent à prêter ?

Pour une compréhension plus simple nous vous invitons à regarder ce documentaire intégral en français de Paul Grignon.

L’Argent Dette de Paul Grignon (FR intégral)

Zeitgeist 2 – addendum – vost FR 01

Une entreprise est initiée et dirigée – au moins à ses débuts – par un entrepreneur. Pour exister dans un environnement concurrentiel, une entreprise doit satisfaire ses clients et générer un profit (ou bénéfice), c’est-à-dire réaliser un chiffre d’affaires supérieur à la somme de ses coûts (salaires et charges, achats, frais de fonctionnement, amortissements des investissements, impôts et taxes, etc.)

Difficile de se faire entendre en France pour dénoncer la supercherie de cet évènement mondial majeur de cette décennie. La propagande est bien huilée avec des médias sous tutelle. L’auto censure suit son cours. Ceux qui osent remettre en cause le moindre détail du 11 septembre sont accusés sans arguments concrets d’antisémites et de révisionnistes, aucune réponse sérieuse n’a été apporté aux questions les plus litigieuses ( Effondrement de la Tour numéro 7, Démolition contrôlée suite d’explosions précédent l’effondrement des tours, peu de monde dans les tours ce jour, important transferts boursies sur les compagnie aérienne les jours précédents les attentats, pas de trace d’avion au Pentagone…)


Aussi, l’essouflement de la propagande face aux preuves et aux soutients de plus en plus massif à la thèse du complot encourage certaines personnalités à hausser le ton fasse à l’indifférence générale d’une guerre basée sur le mensonge. La réaction sera d’autant plus grande lorsque la vérité éclatera au grand jour, en attendant un petit récapitulatif des fervents opposants à la thèse officielle.

Michael Moore ( Palme d’Or à Cannes avec  Farenheit 911), Thierry Meyssan grâce au réseau du net qui s’est chargé de poser les bonnes questions s’est aujourd’hui fait l’écho de ses découvertes fondées sur des documents officiels et vérifiables, partout dans le monde ( Suisse, Québec, Japon, Amérique Latine, Maghreb, Proche Orient, et désormais Russie) , Loose Change ont ouvert la voie du scepticisme quant à la théorie officielle. Sont venus ensuite les découvertes de toutes celles et ceux qui ont scruté en détails les vidéos du 11 Septembre, qui ont rassemblé les témoignages de pompiers, journalistes architectes, experts en bâtiments et en Démolition contrôlée, politiciens… la vérité ne cesse de progresser, et les personnalités brisent désormais le mur du silence médiatique. Le moment parfait pour rappeler à l’ordre et soutenir toutes celles et ceux qui se sont aventurés sur le terrain glissant du lynchage médiatique en remmettant en cause de la thèse officielle des attentats.

11 Septembre 2001 : débat sur la 1ère chaine TV russe (1/2)

11 septembre: débat sur la 1ère chaine TV russe (2/2)

Thierry Meyssan interview chez Ardisson

Fujita un sénateur japonais met en cause

l’administration Bush sur le 11 Septembre

Fujita au Senat questionne le 11/09

Mr Quiesa parlementaire italien émet de sérieux

doutes sur le 11 Septembre

Christine Boutin Ministre du logement en 2007

croit que c’est possible !

Karl Zéro soutient la réouverture d’une enquête

sur le 11 Septembre

Marion Cotillard livre sa vision sur le

11Septembre

Dieudo et le 11 septembre 2001

Bigard à la radio accuse Bush sur le 11

Septembre

11 septembre:Bigard persiste et signe sur

France 3

Bigard : il faut une nouvelle enquête

Thierry Meyssan : intervention en Russie

David Lynch et le 11 septembre

Le General Albert Stubblebine et l’attaque du

Pentagone

Et pour finir en beauté, voici un petit best of des personnalités qui ont déjà remis en cause les attentats du 11 Septembre à l’échelle internationale avec une mise en scène humoristique de Bande dessinée animée par notre nouvelle mascotte du front de la vérité sur le 11 Septembre 2001, j’ai nommé Jean-Marie Bigard:
Et si jamais cela ne vous suffisait pas, sachez qu’au delà des personnalités médiatisées, des centaines de journalistes, de politiciens, de survivants, de proches des victimes, de professeurs, d’architectes, d’anciens hauts-gradés militaires, de dirigeants des services de renseignements, d’ingénieurs, ou encore d’experts en démolition contrôlée qui se battent dans l’ombre pour faire reconnaître qu’il y a bien eut mensonges sur la thèse officielle du 11 Septembre et prônent ainsi la réouverture des enquêtes sur l’orchestration des attentats.
Pour plus d’infos:
http://www.reopen911.info/temoignages.html
SIGNEZ LA PETITION POUR UNE REOUVERTURE D’ENQUETE SUR LE 11 SEPTEMBRE:
http://www.reopen911.info/petition.html?symfony=676b5d5e901519b443cd402d843b1438

Chaque année le cabinet de conseil Cap Gemini et la banque Merrill Lynch publient un Rapport sur la richesse dans le monde particulièrement intéressant pour rendre compte de l’équilibre de la grande répartition monétaire : qui en profite, qui est tenu à l’écart et dans quelles proportions ?

En 2007 le nombre de personnes dont le patrimoine dépasse 1 million de dollars a augmenté de 6% et franchit la barre des 10 millions de personnes dans le monde.
C’est dans les pays de la zone BRIC ( Brésil, Russie, Inde, Chine ) que la population des grandes fortunes a le plus augmenté : +22 % en Inde grâce à la double influence d’un marché boursier en pleine expansion ( + 110% à l’année ) et d’un PIB réel en forte croissance aussi ( + 7.9% ). En Chine cette population a augmenté de 20 %, tirée elle aussi par la capitalistaion ( + 291% ) et le PIB réel ( 11.4% ).
Les richesses nationales se font principalement sous la double influence du PIB et des capitalisations boursières.

La croissance de la capitalisation boursière sur les marchés émergents a largement contribué à l’apparition de nouvelles fortunes, le repli de l’économie Américaine a donc eu peu d’effet sur ces marchés tandis qu’il a affecté les économies matures par exemple en Europe et dans certaines régions d’Asie et d’Amérique du Nord, avec une triple caractéristique :
un refroidissement du marché de l’immobilier, un durcissement des crédits ainsi qu’une volatilité et une baisse des cours accrues sur les marchés des capitaux propres.

Les 10 millions de personnes les plus riches du monde représentent moins de 0.2% de la population mondiale et leur richesse accumulée dépasse les 41 000 milliards de dollars. Ce chiffre devrait être de 60 000 milliards de dollars à l’horizon 2012.
A titre de comparaison la dette extérieur des pays en dévellopement est d’environ 2900 milliards de dollars, record absolu depuis les années 80 et les annonces – retentissantes mais trompeuses – de réduction de la dette par le FMI et la banque mondiale.
Toujours pour se faire une idée de ce que représente cette répartition des richesses, le “patrimoine” des 20 plus grandes multinationales étaient d’environ 18 000 milliards de dollars.

Selon le Programmme des Nations Unies pour le Dévellopement ( PNUD ) il suffirait de 80 milliards de dollarspar an ( 800 milliards pour une décennie ) pour permettre aux plus pauvres d’avoir accès à l’eau potable, l’école, une alimentation décente et des soins de santé de base.
80 milliards c’est 0.2 % de la fortune globale des 10 000 personnes les plus riches du monde, un impôt de seulement 1 ou 2 % sur ces fortunes suffirait à annuler la dette des pays pauvres, donner l’indépendance à leur agriculture et leur permettre l’auto-suffisance, permettre à leurs enfants d’aller à l’école, se soigner, boire et manger, à leurs adultes d’exprimer leur créativité et de travailler.

Luttons pour la prise de conscience, faites circuler l’info autour de vous, ce monde part en sucette et il sera bientôt trop tard pour agir.

On peut constater un rapprochement étonnant entre ces deux édifices ! Le symbolisme ne fait aucun doute. Mais quel message sont censé représenter ces points communs, si ce n’est la confirmation qu’un Nouvel Ordre Mondial est en marche dans le but d’unifier les peuples sous une seule langue, une seule économie, un seul peuple et un seul gouvernement mondial !Le conformisme est de rigueur, en parallèle le droit à la différence et l’universalisme deviendrait presque des gros mots.

Déclaration stupéfiante de Benazir Bhutto au sujet de la mort d’Oussama Ben Laden

Dans une interview du 2 novembre 2007 à David Frost, journaliste vedette à Al-Jazira, Benazir Bhutto affirme – en passant – qu’Oussama Ben Laden a été assassiné par Omar Sheikh, un agent de l’ISI pakistanaise qui joua un rôle-clé dans les attentats du 11-Septembre. Cette déclaration stupéfiante, à prendre avec beaucoup de précaution, soulève de très nombreuses questions, qui risquent bien de ne jamais être résolues.

Le 27 décembre 2007, l’ex-Premier ministre du Pakistan Benazir Bhutto trouvait la mort dans un attentat-suicide, dont les commanditaires n’ont pas pu être encore clairement identifiés. Le 18 octobre dernier, jour de son retour au Pakistan après huit années d’exil, elle était déjà la cible d’un attentat-suicide dont elle sortait miraculeusement indemne. Entre ces deux attaques, le 2 novembre, elle avait accordé une interview à David Frost sur Al-Jazira, où elle avait désigné les possibles responsables de l’attentat du 18 octobre ; selon elle, ils pouvaient provenir d’un “gang du seigneur de guerre afghan Baitullah Mehsud, ou d’Hamza Ben Laden, le fils d’Oussama Ben Laden, ou des taliban pakistanais à Islamabad, ou d’un groupe à Karachi.”

Elle poursuivait : “J’ai renvoyé une lettre [au président Pervez Musharraf] disant que tant que ces groupes pourraient être utilisés, je pensais qu’il était plus important de rechercher les gens qui les soutiennent, qui les organisent, qui peuvent être les financiers, ou les organisateurs du financement de ces groupes, et j’ai nommé trois individus dont je pensais qu’ils pouvaient être leurs sympathisants.” David Frost demande alors des précisions sur ces trois individus ; il veut savoir s’ils peuvent avoir partie liée avec le gouvernement pakistanais. C’est là que Benazir Bhutto lance : “Oui, l’un d’eux est un personnage très important [a very key figure] dans la sécurité. Il est un ancien officier militaire. C’est quelqu’un qui a été impliqué avec le Jaish-e-Mohammed, l’un des groupes de Maulana Azhar, qui était dans une prison indienne pour avoir décapité trois touristes britanniques et trois touristes américains, et il a aussi été impliqué avec Omar Sheikh, l’homme qui a assassiné Oussama Ben Laden”.

La déclaration sensationnelle est la dernière : Ben Laden serait mort, et son meurtrier serait Omar Sheikh. Une déclaration qui ne doit pourtant pas en cacher une autre : cette allusion à cet “ancien officier militaire” impliqué avec le Jaish-e-Mohammed et Omar Sheikh, et que Benazir Bhutto soupçonnait de vouloir l’assassiner.

Oussama, es-tu là ?

La première déclaration – commençons évidemment par elle – est sidérante. D’abord, Ben Laden serait mort. Cette mort a déjà été annoncée, et démentie, quantité de fois. La dernière, c’était le 23 septembre 2006 ; le quotidien L’Est républicain publiait alors ce qui était présenté comme une information des services de sécurité saoudiens, transmise à la Direction générale des services extérieurs (DGSE), selon laquelle Ben Laden avait contracté “une très forte crise de typhoïde” alors qu’il se trouvait au Pakistan, et y aurait succombé le 23 août 2006.

Mais Benazir Bhutto précise cette fois-ci que Ben Laden aurait été tué par Omar Sheikh. Or, cet individu, que d’aucuns présentent comme le “fils préféré” de Ben Laden – et qui est connu pour son rôle dans le financement du 11-Septembre (il transféra 100 000 dollars à Mohammed Atta, le leader des kamikazes, sur les ordres du chef de l’ISI Mahmoud Ahmad) et aussi dans l’enlèvement et le meurtre du journaliste Daniel Pearl – est incarcéré au Pakistan depuis février 2002. Ce qui signifierait qu’il aurait tué Ben Laden avant cette date, et que ce dernier serait donc mort depuis près de six ans !

De nombreuses sources avaient, il est vrai, annoncé à cette époque la possible ou probable mort d’Oussama Ben Laden : le président américain George W. Bush lui-même, selon le Telegraph du 27 décembre 2001, le président pakistanais Pervez Musharraf sur CNN, le 18 janvier 2002 (qui évoquait sa maladie des reins), le New York Times du 11 juillet 2002 (qui précisait que la mort remontait à décembre 2001 et que le chef d’Al-Qaïda était enterré dans les montagnes du sud-est de l’Afghanistan), le FBI, selon BBC News du 18 juillet 2002, ou encore le président afghan Hamid Karzaï sur CNN, le 7 octobre 2002. Le Pakistan Observer (cité par Fox News) et le quotidien égyptien Al-Wafd, avaient même rapporté, le 26 décembre 2001, ses funérailles ; un important officiel taliban y affirmait que le Saoudien était mort, naturellement et calmement, dix jours auparavant, des suites de graves problèmes pulmonaires.

Une mort probable… à un témoignage près

Les problèmes de santé, notamment rénaux, d’Oussama Ben Laden sont connus depuis longtemps ; un membre de l’administration Bush, réagissant aux propos de Musharraf de janvier 2002, confia ainsi que le chef d’Al-Qaïda avait besoin d’une dialyse des reins tous les trois jours (même si d’autres officiels américains ne voyaient dans ces problèmes rénaux qu’une “rumeur récurrente”). Le 28 janvier 2002, CBS avait rapporté que, le 10 [...]

http://www.agoravox.fr

Emisssion TV ou l’on met en avant le fichage la mise sur écoute, et le débordement sur les libertés des individus, un des nombreux objectifs du Nouvel Ordre Mondial et de ses adeptes.

Téléphones portables : Mouchards !

Tous fichés – Vidéosurveillance à Londres

Passeports Biometriques obligatoires en France

propagande France 2

Un documentaire qui met en avant les  points noirs de l’enquête bâclée du 11 Septembre 2001.

Conspiration, du latin con spirare, respirer avec, être animé du même esprit, marque l’accord profond, intellectuel et sentimental, des conspirateurs. Le terme de conspiration n’indique pas plus la volonté de nuire que celle de servir. Une conspiration peut être en faveur de quelqu’un.On conspire ordinairement pour changer ceux qui règnent, ceux qui commandent, ceux qui gouvernent, ceux qui participent à la chose publique; et en prévenant ce que le temps aurait fait sans la conspiration.La Conspiration n’est pas aussi sanglante qu’une conjuration, et peut-même parfois réaliser ses objectifs, sans trouble ni violence. Conspiration évoque un projet dont la réalisation est lointaine et pour lequel les conspirateurs ont longuement discuté.

Bien évidemment ceci est un fake, mais cette fiction-réalité semble malgré tout au moins aussi crédible que les mensonges que l’on avale jour après jour à travers les versions officielles. Alors pourquoi pas ?

Tous fichés, tous observés, que vous le vouliez ou non, c’est la vérité !

Big Brother : ” Comment ça marche”

A l’époque, certaines personnalités avaient encore le courage de s’opposer directement aux groupes occultes et puissances financières dont l’apétit exponentiel de contrôle et de pouvoir éternel essaie encore de nos jours de triompher.

« Previous PageNext Page »

Secrets-Revelations.com is proudly powered by WordPress and Design Lviv.
Entries (RSS) | Comments (RSS).
services B2B | Plate-forme de communication | Creation boutique en ligne | annuaire des meilleurs sites | Service traduction | Worldtech International | Obtenez un devis travaux | 123-devis | de-devis | devis-maison | un-devis | annuaire-courtiers | simulation-en-ligne | medecine alternative | Roumanie immobilier | anti-crise.com | Casinos Poker Paris-Sportifs | Gagner de l'argent sur internet | secrets-revelations | Forum politique | cancer spiruline |